Le milieu fétichiste et BDSM n’est pas réservé à une élite

Cela fait longtemps que vous aimeriez participer à une soirée fétichiste ? Vous avez encore quelques craintes ? Je vais tenter en quelques lignes de vous décrire exactement ce qu’est vraiment une soirée fétichiste, sans langue de bois, sans exagérations, sans slogans publicitaires.

Il faut d’abord bien comprendre que le milieu fétichiste et BDSM n’est pas réservé à une élite, nul besoin d’être parrainé ou de payer une fortune pour y accéder, tout cela n’est que pures inventions et fantasmes de certains médias et de journalistes en manque de sensationnel. C’est d’ailleurs un univers bien moins sulfureux, codé et hors normes que vous ne l’imaginez, la Nuit Élastique en est d’ailleurs le meilleur des exemples : l’ambiance y est sexy mais détendue, ouverte mais clairement orientée sur les plaisirs vinyle, latex, cuir, bondage, shibari et BDSMrespectueuse et tolérante.

Cessez de vous prendre la tête, d’imaginer des hordes de dominatrices vous imposant contre votre gré des pratiques qui vous rebutent et de penser que si vous venez seule(e) vous ne pourrez que restez abandonné(e) dans un coin de salle. Non, non et non, la Nuit Élastique est un espace fait pour les rencontres et les contacts, toutes les rencontres et tous les contacts, pas uniquement un lieu de drague ou de pratiques directes mais avant tout un lieu où l’on commence par se faire des ami(e)s qui partagent vos goûts. C’est en vous créant petit à petit un petit cercle de connaissances que vous vous faciliterez ensuite des contacts avec qui vous pourrez partager des pratiques érotiques fétichistes et/ou BDSM si c’est ce que vous cherchez.

Oubliez vos craintes, osez la Nuit Élastique !

 

Voici les quelques règles qu’il vous faut respecter obligatoirement, vous verrez c’est très simple :
• avoir + de 18 ans (cela va de soi mais nous préférons le rappeler quand même).
• respecter le « dress code » (en français : la tenue à respecter) vinyle, latex ou cuir (y compris simili-cuir). Le minimum étant d’avoir un pantalon ou une jupe dans l’une de ces trois matières. La couleur n’a pas d’importance, libre à vous de porter du vinyle rose, du cuir rouge, du latex bleu si vous préférez ces couleurs au noir classique. Par contre tout non-respect de cette règle nous obligera à vous refuser l’accès à notre soirée même si vous êtes en possession d’un ticket acheté en prévente. Cette règle vaut bien sûr pour tout le monde : femme, travesti, transsexuelle ou homme que vous soyez seul(e) ou en couple.
• respecter les autres participant(e)s, vous êtes libre de donner ou de recevoir la fessée, de vous caresser entre vous, de lécher des bottes ou des pieds… mais après en avoir clairement demandé l’autorisation à votre partenaire du . Il est strictement interdit de toucher les autres participant(e)s sans leur accord, si vous ne respectez pas cette règle essentielle de savoir-vivre nous ferons appel à notre service de sécurité pour vous exclure de notre soirée. Galanterie, politesse, respect et tolérance sont des de rigueur chez nous, vous n’êtes pas dans une zone de non-droits.
• payer votre entrée soit en achetant votre place en prévente (en exclusivité sur internet) ce qui vous permettra de faire une vraie économie ou sur place lors de votre arrivée.

 

À savoir :
– vous pouvez vous changer sur place.
– nous disposons d’un vestiaire (2 € par article : sac, manteau, etc.)
– vous pouvez payer votre entrée et vos carnets de tickets boissons par Carte Bancaire

Enfin, et en ces temps de crise c’est encore plus important que d’ordinaire, il existe des multiples moyens de bénéficier de réductions, le plus simple étant d’acheter ses places et même ses tickets boissons en prévente sur internet par carte bancaire. Vous pouvez acheter ceux-ci jusqu’à la veille de la soirée minuit. Vous ferez ainsi une économie de 30% voire plus. Le système est très simple, vous faites votre commande, vous payez en ligne, une confirmation vous est envoyée par e-mail ou SMS par l’organisme de paiement et c’est terminé. Une enveloppe vous attendra à l’entrée de la Nuit Élastique en question enregistrée au nom sous lequel vous avez passé cette commande. Elle vous sera remise à l’entrée de la soirée en donnant votre nom et elle contiendra l’ensemble de votre commande : tickets d’entrée et tickets boissons. Vous pourrez acheter d’autres tickets boissons sur place si vous le souhaitez (mais alors au tarif normal), vous pouvez aussi commander uniquement des tickets boissons par internet si vous êtes, par exemple, invité par quelqu’un.

Vous trouverez de nombreuses informations supplémentaires sur le très beau site de la soirée ainsi que des galeries photos :
www.nuitelastique.com

 © Photos illustrant cet article : Rik-Art et Alain Sun.

Envie de papoter BDSM, de rencontrer du monde ?

Envie de papoter BDSM, de rencontrer du monde ? Prendre un verre ? Le Munch Apé’Rencontre de PariS-M réunit tout cela dans une ambiance joyeuse et détendue chaque premier vendredi du mois. Tout le monde est bienvenu spontanément.

Comment ça se passe ?
En un mot : bien. En plusieurs mots : les organisateurs accueillent les arrivants, on s’installe autour des tables ou debout, ceux qui le souhaitent commandent à boire, à manger et les conversations se nouent. Nous sommes des gens comme les autres, et le Munch Apé’Rencontre de PariS-M se tient dans un lieu ouvert au public. Si quelque chose vous met mal à l’aise, dites-le. Vous pouvez bien sûr venir en parler à l’un des organisateurs. Ils sont là pour que tous se passe bien, pour tous les participants – habitués, nouveaux-venus, amis ou inconnus. Tout doit être fait pour que vous puissiez, en toute sérénité, oser franchir le pas, surmonter votre timidité, vos interrogations.

Une formule plat unique + boisson à 10€ est mise en place spécialement pour le Munch. Pour en profiter, il est essentiel de réserver en remplissant simplement le petit formulaire sur le site de l’association :  [button color= »blue » link= »http://www.paris-m.org/vendredi-7-fevrier-2014-munch-aperencontre-n23.html »]Cliquez ici pour réserver[/button]

L’association accueille les nouveaux avec plaisir. N’hésitez pas à signaler à l’accueil que c’est votre “première fois”. Vous aurez quelques explications et une écoute attentive à vos questions.
Pas de dress code : une tenue de ville correcte est tout à fait adaptée. Vous verrez beaucoup de tenues noires, certes, parce que les réflexes se prennent vite… Une tenue explicitement fetish ou BDSM n’est pas forcément une bonne idée : le Munch Apé’Rencontre de PariS-M se tient dans un bar-restaurant ouvert à tous, et le but n’est pas de mettre le personnel et les autres clients mal à l’aise. Il n’est pas rare, cela dit, de remarquer de superbes talons aiguilles, un serre-taille en satin… Vous remarquerez peut-être que certains portent au cou un collier de cuir ou de métal : c’est généralement le signe qu’il s’agit d’une personne soumise et actuellement dans une relation -Dominant(e)-soumis(e). Naturellement, l’absence de collier ne permet pas de tirer de conclusion…

Date : vendredi 7 février 2014.
Horaire : à partir de 19h30 (fermeture du bar : 2 heures, mais arrivez bien avant).
Adresse : Le Banco Bar – 1 rue des Trois Bornes – 75011 Paris.

 

 

Sakura Kikaku : exhibitionnisme extrême à Tokyo

Sakura Kikaku est une maison de production de vidéos X installée depuis 2004 dans le quartier de Shibuya à Tokyo, ce quartier dont le monde entier connait cet incroyable carrefour toujours filmé depuis les hauteurs où deux passages pour piétons se croisent en un gigantesque X, ce qui pourrait être un symbole si n’est que la pornographie n’est pas signalée au Japon par un X et que de toute manière le quartier est avant tout connu pour ses boutiques de mode aux prix modérés (c’est dans un tout autre quartier, Ginza, que se trouvent les boutiques de mode de luxe ainsi que beaucoup de clubs à hôtesses y compris SM et fétichistes) toujours débordant de jeunes filles surexcitées dépensant tout leur argent de poche dans un fureur pleine d’une absurde urgence.

La grande, …

Lire la suite ici : www.sentimentmoderne.com/site/sakura-kikaku-exhibitionnisme-extreme-a-tokyo/