Confessions d’une lesbienne fétichiste des pieds

Je m’appelle Annabelle et je suis fétichiste des pieds. Je prends un plaisir extrême à dominer d’autres femmes, ne les faisant s’occuper de mes pieds, nus, en bas, en diverses chaussures.
C’est sur un site d’annonces spécialisé dans les rencontres fétichistes et BDSM, Maitresclave pour ne pas le nommer, que j’ai fait la connaissance de Martine et Caroline.
Adeptes de foot-fucking, et autres joyeusetés du genre, elle recherchaient une troisième partenaire pour leurs ébats particuliers.
Rendez vous fut donc pris en leur domicile, où je me présentai, vêtue de cuir, avec des cuissardes à talons aiguilles. Après avoir bu un verre de liqueur, je laissai les deux femmes se mettre à l’aise.
Elles se léchaient la figure, excitées par ma présence. J’attirai Martine vers moi, lui tendit ma botte, et lui ordonnai de passer sa langue dessus. Un peu timide au début, elle commença doucement, avec maladresse. Je la guidai avec autorité, lui enfilant le talon entre les lèvres pour qu’elle le suce comme une verge.
Je fis signe à Caroline de s’occuper de mon autre jambe. Elles formaient un duo très sexy, chacune léchant une botte de haut en bas.
Quand je quittai mes cuissardes, je fis apparaître des mi-bas en dentelle. Ces bas laissaient voir nettement mes pieds.

Gardant ma pose, je demandai aux filles de continuer à passer leurs langues sur mes jambes.
Caroline, surtout, me léchait avec application, suçotant le talon, pour remonter vers mes mollets.
Elle me quitta le bas, pour pouvoir profiter en plein de la saveur de mon pied. Elle passait sa langue entre mes orteils, prenait le plus gros entre ses lèvres. Je sentais bien qu’elle prenait un plaisir intense à me lécher les pieds.
Je les repoussai un peu, afin de passer mes pieds sur leurs deux corps, allongés côte à côte. Je leur caressai les seins, alternativement, mais j’avais très envie de m’amuser avec Caroline, que je sentais bien réceptive. Elle frémissait au fur et à mesure que mes pieds passaient d’un sein à l’autre.
Martine, qui avait compris, s’était assise se côté pour nous regarder.
Elle se massait le minou, y enfilant ses doigts de temps en temps. Mon pied avait atteint la chatte de Caroline, qu’il caressait longuement. Elle mouillait beaucoup, et je voyais que la pénétration par mes orteils ne poseraient pas de problèmes. Je glissai doucement mon pied dans ses lèvres, m’y enfonçant un peu plus à chaque fois. Elle tremblait de plaisir. Je pénétrai maintenant en elle profondément, et la moitié de mon pied disparaissait dans les profondeurs de sa chatte.
Elle se trémoussait beaucoup, et je devais faire des efforts pour continuer à la baiser. Je fis signe à Martine de nous rejoindre, et lui enjoignis de prendre ma place. En parfaite maîtresse, je les installai fesse à fesse, et les aidai à s’enfiler leurs pieds respectifs dans le sexe de l’autre.
Je savourais le spectacle de ces deux salopes qui s’enfonçaient leurs orteils dans le vagin, en me caressant.
Je jouais avec elles, leur massant le clito, pour les faire jouir. Je me masturbais devant leurs ébats, m’astiquant la vulve avec vigueur. Je passais de l’une à l’autre, mes mains, mes pieds ma langue, s’activant dans toutes les parties de corps que je pouvais attraper au vol.
Elles jouirent avec un bel ensemble, et je regrettai de ne pas avoir pris mon appareil photo pour immortaliser cette scène touchante. Leurs cris étaient si forts que j’eus peur un instant de voir rappliquer les voisins.
Ensuite, je les revis de nombreuses fois pour réitérer ces exploits.

Fetish Generation sur Facebook

Vous aimez les femmes dominatrices ?

Participer à une soirée où toutes les femmes sont des dominatrices (non professionnelles qui plus est), où tous les hommes aiment se soumettre à celles-ci et où tous les couples sont exclusivement composés d’une Maîtresse et de son esclave, est-ce possible ? Cela existe-t-il vraiment ?
Eh bien oui et cela fait bientôt 4 ans d’ailleurs ! Il s’agit de la Nuit Girl Power qui, 8 à 10 fois par an, accueille jusqu’à 80 personnes dans des lieux toujours exceptionnels comme celui où elle se déroule actuellement : un superbe loft privé, chic et chaleureux situé dans le 11ème arrondissement de Paris (entre Père-Lachaise et Belleville).
Ouverte aux personnes et aux couples débutants, la Nuit Girl Power est le rendez-vous parfait pour celles et ceux qui souhaitent vivre leurs fantasmes dans une ambiance détendue, sensuelle et rassurante. C’est aussi l’occasion parfaite pour les personnes plus expérimentées d’y faire de nouvelles rencontres, d’entrer en relation avec des personnes différentes de celles que vous pouvez croiser dans les autres soirées SM parisiennes.
Mais en dehors du fait que la Nuit Girl Power vous permet, contrairement à ce qui se fait ailleurs, de rencontrer exclusivement des dominatrices non professionnelles qui sont présentes uniquement pour le plaisir, quelles sont les qualités qui font d’elle une nuit unique ? En premier lieu, la discrétion totale y est assurée. Seules les personnes ayant réservé et payé leurs places connaissent l’adresse exacte du loft où elle a lieu. Ensuite, la formule tout compris est à la fois économique et vous simplifie les choses au cours la soirée. L’achat de vos places comprend non seulement l’entrée (il faut bien payer la location de l’espace) mais également les boissons (Champagne, alcools, bières, jus de fruits, sodas…) à volonté ainsi que le buffet offert. Enfin, l’équipe de la Nuit Girl Power vous reçoit de façon chaleureuse, un accueil qui vous mettra en confiance et rassurera les plus timides.
nuitgirlpower-janvier-2016-daniel-gpc-353
Quelles sont les pratiques les plus courantes lors de la Nuit Girl Power ? En voici une petite liste non exhaustive : fétichisme des pieds, léchages des bottes, cuissardes et chaussures, bondage, shibari, fessées, martinet, cravache, humiliations physiques, humiliations verbales, dressage, promenade en laisse, utilisation comme soubrette, pinces aux tétons et ailleurs, etc. Etant bien entendu qu’aucune pratique n’est jamais imposée à personne contre sa volonté, le respect des goûts et préférences de chacun est toujours respectée à la Nuit Girl Power !
Vous voulez en voir et en savoir plus sur la Nuit Girl Power ? Premier conseil : visitez sans attendre le site web officiel de la soirée. Vous y trouverez de nombreuses photos du lieu, d’autres photos de l’ambiance qui y règne (même si elle est bien plus chaude et SM en réalité mais par discrétion pour les participants aucune photo n’est prise lors de ces pratiques qui doivent rester intimes), les réponses à la plupart des questions que vous pouvez vous poser, les tarifs et le nombre de places encore disponibles.
Le site web est ici : www.nuitgirlpower.com
nuitgirlpower-janvier-2016-daniel-gpc-101
Et si vous vous posez encore des questions après avoir visité le site web et lu son contenu ? Alors suivez notre second conseil : vous pouvez joindre l’organisateur (Francis) par téléphone (attention, il ne répond pas aux numéros masqués) ou par texto/SMS.
Téléphone (tous les jours de midi à minuit) : 06 58 67 61 95 (en cas d’absence envoyez un texto/SMS).

Prochaine Nuit Girl Power : samedi 30 avril 2016.

flyer-nuit-girl-power-31-800x600px

Fêtez l’année nouvelle au Réveillon Élastique

de 20h00 à 06h00
• Deux niveaux
• Déco luxueuse
• Matériel BDSM (cage, croix de Saint-André, etc.).
• Backroom
• Vidéos projections
• Dancefloor
• Stand Fetish Up
• Vestiaire : 2 € par personne
• Douche
• Grand fumoir confortable

Le tarif comprend :
• un cocktail de bienvenue
• toasts, mignardises et amuse bouche
• une coupe de champagne
• le buffet à volonté (le buffet ne sera plus servi après 23 heures)
• vin blanc, vin rouge et eau (jusqu’à 23 heures, pendant le buffet)

Le buffet est composé (entre autres) :
• Défilé de trois sortes de foie gras sur toast avec son confit d’oignons et de figues
• Tranché de saumon fumé et sa crème fraîche à l’aneth
• Chiffonnade de truite au piments de Cayenne
• Jambon de pays tranché à la lame
• Salade de farfale aux cèpes avec ses tomates cerise
• Mixte de broccolis et choux fleurs avec sa sauce cocktail maison
• Émincé de poulet à l’indienne
• Mixte de salade verte aux lamelles de Saint Jacques
• Farandole de fromages : camembert au Calvados, comté au fleurs, gouda au pistou, crottin de chèvre, mimolette vieille, crémeux aux truffes, livaro, Neufchatel…
• Farandole de desserts
• Corbeille de fruits frais de saison et exotiques

Tarif en prévente
Couple : 80 € (+ 2 € de frais de réservation)
Femme : 40 € (+ 2 € de frais de réservation)
Travesti : 40 € (+ 2 € de frais de réservation)
Homme : 90 € (+ 2 € de frais de réservation)
Nombre de places limité à 80 personnes.

Billetterie Weezevent

Tarif sur place (s’il reste des places)
Couple : 120 €
Femme : 80 €
Travesti : 80 €
Homme : 150 €

Consommations supplémentaires :
5 € : softs et bière
10 € : alcools et Champagne
10 € : cocktails (Mojito, Caipirinha, Tequila Sunrise et Blue Lagoon)

Bouteilles :
70 € la bouteille de Champagne
70 € la bouteille d’alcool

[colored_box color= »red »]Dress code (tenue obligatoire parmi les choix suivants) :
latex, vinyle, cuir, tenue de soumise ou de soumis, look de dominatrice ou dominateur, dentelles, tenue féérique, zentai, tenue sexy ou ultra-chic. Soyez originaux mais surtout… sexy, fetish et/ou BDSM ![/colored_box]

Sur place, tous paiements uniquement en espèces (pas de carte bancaire, pas de chèques).
Deux distrubiteurs automatiques à 50 mètres du club.

Quelques photos du lieu qui nous accueille pour le réveillon :

Lieu : à 400 mètres du métro Arts-et-Métiers ou République.
Non loin de la place des Vosges.
Soirée privée (adresse précise communiquée uniquement après réservation afin d’assurer une discrétion totale).

flyer-reveillon-elastique-2014-2015-650px

[colored_box color= »yellow »]HOTELS À PROXIMITÉ

MARY’S HOTEL – 15 rue de Malte – 75011 Paris.
À partir de 45 €
Site web : http://marys-paris-hotel.com/fr/

HOTEL VOLTAIRE REPUBLIQUE – 10 Boulevard Voltaire – 75011 Paris.
À partir de 55 €
Site web : http://www.hvr-paris.com/

HOTEL DES FONTAINES – 2 Rue des Fontaines du Temple – 75003 Paris.
À partir de 55 €
Site web : http://www.booking.com/hotel/fr/des-fontaines.fr.html

HOTEL DU VIEUX SAULE – 6 Rue de Picardie – 75003 Paris.
À partir de 135 €
Site web : http://www.hotelvieuxsaule.com/

PARKING À PROXIMITÉ

PARKING SAINT-MARTIN – Angle Rue Réaumur et Rue Saint-Martin – 75003 Paris.
Ouvert 24h/24 et 7 jours sur 7.
Site web : http://www.vincipark.com/fr/parkings/saint-martin-75030100

[/colored_box]

Samedi 13 décembre : enfin, la Nuit Extraime

Loin de se reposer sur ses lauriers, l’équipe de la Nuit Élastique innove et innove encore ces dernières années. C’est le cas particulièrement avec l’organisation d’une soirée fétichiste et BDSM dans un lieu nouveau et au concept plus ambitieux, rebaptisée pour l’occasion la Nuit Extraime.
Au-delà du concept déjà très apprécié depuis plusieurs mois d’organiser la soirée sur deux niveaux (un niveau lounge, cosy, shibari et confortable et un autre centré autour de la piste de danse electro-techno) viennent s’ajouter pour la Nuit Extraime : plusieurs vidéo projections au lieu d’une, des expositions de photographies fétichistes, des shows, défilés de mode fétichiste et performances BDSM sur scène mais également un bar à cocktails en plus du bar classique et même un restaurant (cuisine italienne) ouvert toute la nuit.
Pour l’occasion, la soirée ne se déroulera pas cette fois-ci sur une péniche ou un bateau amarré sur la Seine mais dans un lieu divisé en trois espaces : l’accueil avec le stand de la boutique Fetish-Up et le petit espace de restauration, l’espace lounge avec les spécialistes du shibari (Cordélia, Yoroï Nicolas et JM Bond), portique de suspension, vidéo projection, musique douce et les expositions photos (ArtAlb, Paradoxal Studio, Rik-Art et Francis Loup) et, enfin au sous-sol, les shows, défilés et performances de 20 heures à minuit (avec Fetish-Up, VDrey, Vintage…) puis jusqu’à l’aube les DJ’s Plexe Perver, Jonathan et Francis Loup.
Bref, un bond important et ambitieux vers une soirée plus intense, plus artistique, plus variée tout en conservant l’esprit convivial et festif qui est la marque de fabrique de la Nuit Élastique. Voilà un programme courageux qui mérite d’être encouragé et soutenu en cette période de crise et morosité ambiante, la Nuit Extraime mise sur la création et la nouveauté même si tout ne sera peut-être pas parfait malgré le travail intense de préparation investi dans cette soirée. Un effort que nous ne pouvons que soutenir et encourager afin que l’expérience se poursuive et s’améliore au cours de l’année 2015.

Date : samedi 13 décembre 2014
Horaire : de 20h00 à 05h00
Adresse : Les écuries de Joséphine – 29 rue Saint-Lazare – 75009 Paris

Plus d’informations, tarifs, prévente des tickets, photos, programme et plan d’accès :
www.nuitextraime.com

Flyer-nuit-extraime-2014-650px

Le milieu fétichiste et BDSM n’est pas réservé à une élite

Cela fait longtemps que vous aimeriez participer à une soirée fétichiste ? Vous avez encore quelques craintes ? Je vais tenter en quelques lignes de vous décrire exactement ce qu’est vraiment une soirée fétichiste, sans langue de bois, sans exagérations, sans slogans publicitaires.

Il faut d’abord bien comprendre que le milieu fétichiste et BDSM n’est pas réservé à une élite, nul besoin d’être parrainé ou de payer une fortune pour y accéder, tout cela n’est que pures inventions et fantasmes de certains médias et de journalistes en manque de sensationnel. C’est d’ailleurs un univers bien moins sulfureux, codé et hors normes que vous ne l’imaginez, la Nuit Élastique en est d’ailleurs le meilleur des exemples : l’ambiance y est sexy mais détendue, ouverte mais clairement orientée sur les plaisirs vinyle, latex, cuir, bondage, shibari et BDSMrespectueuse et tolérante.

Cessez de vous prendre la tête, d’imaginer des hordes de dominatrices vous imposant contre votre gré des pratiques qui vous rebutent et de penser que si vous venez seule(e) vous ne pourrez que restez abandonné(e) dans un coin de salle. Non, non et non, la Nuit Élastique est un espace fait pour les rencontres et les contacts, toutes les rencontres et tous les contacts, pas uniquement un lieu de drague ou de pratiques directes mais avant tout un lieu où l’on commence par se faire des ami(e)s qui partagent vos goûts. C’est en vous créant petit à petit un petit cercle de connaissances que vous vous faciliterez ensuite des contacts avec qui vous pourrez partager des pratiques érotiques fétichistes et/ou BDSM si c’est ce que vous cherchez.

Oubliez vos craintes, osez la Nuit Élastique !

 

Voici les quelques règles qu’il vous faut respecter obligatoirement, vous verrez c’est très simple :
• avoir + de 18 ans (cela va de soi mais nous préférons le rappeler quand même).
• respecter le « dress code » (en français : la tenue à respecter) vinyle, latex ou cuir (y compris simili-cuir). Le minimum étant d’avoir un pantalon ou une jupe dans l’une de ces trois matières. La couleur n’a pas d’importance, libre à vous de porter du vinyle rose, du cuir rouge, du latex bleu si vous préférez ces couleurs au noir classique. Par contre tout non-respect de cette règle nous obligera à vous refuser l’accès à notre soirée même si vous êtes en possession d’un ticket acheté en prévente. Cette règle vaut bien sûr pour tout le monde : femme, travesti, transsexuelle ou homme que vous soyez seul(e) ou en couple.
• respecter les autres participant(e)s, vous êtes libre de donner ou de recevoir la fessée, de vous caresser entre vous, de lécher des bottes ou des pieds… mais après en avoir clairement demandé l’autorisation à votre partenaire du . Il est strictement interdit de toucher les autres participant(e)s sans leur accord, si vous ne respectez pas cette règle essentielle de savoir-vivre nous ferons appel à notre service de sécurité pour vous exclure de notre soirée. Galanterie, politesse, respect et tolérance sont des de rigueur chez nous, vous n’êtes pas dans une zone de non-droits.
• payer votre entrée soit en achetant votre place en prévente (en exclusivité sur internet) ce qui vous permettra de faire une vraie économie ou sur place lors de votre arrivée.

 

À savoir :
– vous pouvez vous changer sur place.
– nous disposons d’un vestiaire (2 € par article : sac, manteau, etc.)
– vous pouvez payer votre entrée et vos carnets de tickets boissons par Carte Bancaire

Enfin, et en ces temps de crise c’est encore plus important que d’ordinaire, il existe des multiples moyens de bénéficier de réductions, le plus simple étant d’acheter ses places et même ses tickets boissons en prévente sur internet par carte bancaire. Vous pouvez acheter ceux-ci jusqu’à la veille de la soirée minuit. Vous ferez ainsi une économie de 30% voire plus. Le système est très simple, vous faites votre commande, vous payez en ligne, une confirmation vous est envoyée par e-mail ou SMS par l’organisme de paiement et c’est terminé. Une enveloppe vous attendra à l’entrée de la Nuit Élastique en question enregistrée au nom sous lequel vous avez passé cette commande. Elle vous sera remise à l’entrée de la soirée en donnant votre nom et elle contiendra l’ensemble de votre commande : tickets d’entrée et tickets boissons. Vous pourrez acheter d’autres tickets boissons sur place si vous le souhaitez (mais alors au tarif normal), vous pouvez aussi commander uniquement des tickets boissons par internet si vous êtes, par exemple, invité par quelqu’un.

Vous trouverez de nombreuses informations supplémentaires sur le très beau site de la soirée ainsi que des galeries photos :
www.nuitelastique.com

 © Photos illustrant cet article : Rik-Art et Alain Sun.

La Nuit Élastique fait exploser le thermomètre

Septembre 2012 : La Nuit Élastique après plus d’un an de grandes difficultés financières (même si l’ambiance était toujours au rendez-vous) est tenue à bouts de bras par son créateur, Francis Dedobbeleer, qui y perd le peu de revenus qui étaient les siens à cette époque (attaché de presse dans un magasin réservé aux adultes) sort enfin la tête de l’eau. Très gros succès pour cette Nuit Élastique de la rentrée en 2012 qui donne le courage à son organisateur de poursuivre l’aventure. Dès début 2013 il reprendra l’organisation de sa soirée bien en mains en n’écoutant plus que ses propres intuitions et n’écoutera plus aucun des « bons conseils » que les uns et les autres qui donnaient jusque là. Il prendra aussi des décisions radicales en se séparant de la l’immense majorité de son équipe (hormis les DJ’s toujours fidèles au poste), en modifiant les tarifs, en mettant en mettant les tickets en prévente sur internet, en cessant de passer plusieurs styles de musiques sur le dancefloor pour tout axer sur un choix musical 100% électronique (electro et techno), en changeant de boutiques partenaires et en misant tout sur une communication via le web.

ambiance-nuit-elastique-sep-2013-7
Septembre 2013 : Après une année entière d’améliorations en tous genres : une nouvelle équipe vraiment mixte, des projections d’images, une ambiance plus tamisée dans la salle, des jeux de lumières plus psychés sur la piste de danse et une communication toujours plus intensive et précise sur le web, la Nuit Élastique de la rentrée 2013 connaît un succès incroyable : beaucoup de monde, une salle où les jeux fétichistes, érotiques et BDSM furent permanents et intensifs, une piste de danse pleine du début à la fin de la soirée servie par des sets véritablement hypnotiques signés DJ Saint Charles (un ami proche de l’organisateur qui remplaçait les trois DJ’s résidents qui étaient judicieusement en vacances en même temps) et DJ Francis Loup (qui n’est autre que l’organisateur lui-même).

ambiance-nuit-elastique-sep-2013-3

Personnellement, je voudrais saluer les deux DJ’s et le nouveau VJ (pour vidéo jockey, c’est donc lui qui gère les projections d’images toute la nuit) qui ont osé, contrairement à ce que tout le monde leur conseillait durant l’installation de la salle, plonger celle-ci dans une pénombre ultra-érotique et la piste de danse dans un flot de lumières et de nappes de fumée venant toutes du sol qui a rendu l’espace absolument hypnotique. Ils sont pour beaucoup dans l’exceptionnelle magie qui s’est dégagée de cette soirée début septembre.

ambiance-nuit-elastique-sep-2013-9

Rendez-vous samedi 19 octobre pour une Nuit Élastique qui, selon certaines sources proches du dossier, s’annonce énorme. Il paraîtrait que jamais les préventes de tickets n’ont été aussi nombreuses, nous serons fixés dans quelques jours. En tout cas, moi, j’y serai !

[button color= »red » link= »http://www.nuitelastique.com/ »]www.nuitelastique.com[/button]

© Photos : Alain Sun (retouches : Francis Loup)