Nouvel album de Saudelli : Bondage Palace

Voici enfin le second volume des aventures de « La blonde », cet album jusqu’ici indisponible en français a été tout spécialement mis en couleurs par Saudelli lui-même.
Dans cet album, la célèbre héroïne masquée est à la recherche d’un élixir de jeunesse, dans le monde de Babylonia et de son « Bondage Palace ». On y rencontre son ennemie jurée, Papesse Crimilde, secondée par Gary et Sue, deux cambrioleuses de bas étage. Un monde délirant où la sensualité est omniprésente et les hommes curieusement absents.
Un univers sexy où l’érotisme s’exprime avec des talons vertigineux et des cordes bien serrées.

extrait-blonde-bondage-palace

Franco Saudelli est né à Latina (Italie) et vit actuellement à Rome. Il débute sa carrière de dessinateur en 1977 dans l’hebdomadaire italien LancioStory. Il travaille pour les magazines Orient Express, Libération, Charlie Mensuel et édite chez Dargaud mais c’est la création de La Blonda (La Blonde) qui fait son succès. Il accède ainsi au gratin de la presse spécialisée Diva, Glamour, Selen et Blue. Il forme sa compagne d’alors, Giovanna Cassoto, qui participe à certains épisodes de La Blonde avant de voler de ses propres ailes et de trouver le succès (on retrouve chez elle le goût du fétichisme des pieds mis en avant par des plans caractéristiques).
Sortie : le 12 mai 2015.

Blonde2-bondage-palace-650px

Le milieu fétichiste et BDSM n’est pas réservé à une élite

Cela fait longtemps que vous aimeriez participer à une soirée fétichiste ? Vous avez encore quelques craintes ? Je vais tenter en quelques lignes de vous décrire exactement ce qu’est vraiment une soirée fétichiste, sans langue de bois, sans exagérations, sans slogans publicitaires.

Il faut d’abord bien comprendre que le milieu fétichiste et BDSM n’est pas réservé à une élite, nul besoin d’être parrainé ou de payer une fortune pour y accéder, tout cela n’est que pures inventions et fantasmes de certains médias et de journalistes en manque de sensationnel. C’est d’ailleurs un univers bien moins sulfureux, codé et hors normes que vous ne l’imaginez, la Nuit Élastique en est d’ailleurs le meilleur des exemples : l’ambiance y est sexy mais détendue, ouverte mais clairement orientée sur les plaisirs vinyle, latex, cuir, bondage, shibari et BDSMrespectueuse et tolérante.

Cessez de vous prendre la tête, d’imaginer des hordes de dominatrices vous imposant contre votre gré des pratiques qui vous rebutent et de penser que si vous venez seule(e) vous ne pourrez que restez abandonné(e) dans un coin de salle. Non, non et non, la Nuit Élastique est un espace fait pour les rencontres et les contacts, toutes les rencontres et tous les contacts, pas uniquement un lieu de drague ou de pratiques directes mais avant tout un lieu où l’on commence par se faire des ami(e)s qui partagent vos goûts. C’est en vous créant petit à petit un petit cercle de connaissances que vous vous faciliterez ensuite des contacts avec qui vous pourrez partager des pratiques érotiques fétichistes et/ou BDSM si c’est ce que vous cherchez.

Oubliez vos craintes, osez la Nuit Élastique !

 

Voici les quelques règles qu’il vous faut respecter obligatoirement, vous verrez c’est très simple :
• avoir + de 18 ans (cela va de soi mais nous préférons le rappeler quand même).
• respecter le « dress code » (en français : la tenue à respecter) vinyle, latex ou cuir (y compris simili-cuir). Le minimum étant d’avoir un pantalon ou une jupe dans l’une de ces trois matières. La couleur n’a pas d’importance, libre à vous de porter du vinyle rose, du cuir rouge, du latex bleu si vous préférez ces couleurs au noir classique. Par contre tout non-respect de cette règle nous obligera à vous refuser l’accès à notre soirée même si vous êtes en possession d’un ticket acheté en prévente. Cette règle vaut bien sûr pour tout le monde : femme, travesti, transsexuelle ou homme que vous soyez seul(e) ou en couple.
• respecter les autres participant(e)s, vous êtes libre de donner ou de recevoir la fessée, de vous caresser entre vous, de lécher des bottes ou des pieds… mais après en avoir clairement demandé l’autorisation à votre partenaire du . Il est strictement interdit de toucher les autres participant(e)s sans leur accord, si vous ne respectez pas cette règle essentielle de savoir-vivre nous ferons appel à notre service de sécurité pour vous exclure de notre soirée. Galanterie, politesse, respect et tolérance sont des de rigueur chez nous, vous n’êtes pas dans une zone de non-droits.
• payer votre entrée soit en achetant votre place en prévente (en exclusivité sur internet) ce qui vous permettra de faire une vraie économie ou sur place lors de votre arrivée.

 

À savoir :
– vous pouvez vous changer sur place.
– nous disposons d’un vestiaire (2 € par article : sac, manteau, etc.)
– vous pouvez payer votre entrée et vos carnets de tickets boissons par Carte Bancaire

Enfin, et en ces temps de crise c’est encore plus important que d’ordinaire, il existe des multiples moyens de bénéficier de réductions, le plus simple étant d’acheter ses places et même ses tickets boissons en prévente sur internet par carte bancaire. Vous pouvez acheter ceux-ci jusqu’à la veille de la soirée minuit. Vous ferez ainsi une économie de 30% voire plus. Le système est très simple, vous faites votre commande, vous payez en ligne, une confirmation vous est envoyée par e-mail ou SMS par l’organisme de paiement et c’est terminé. Une enveloppe vous attendra à l’entrée de la Nuit Élastique en question enregistrée au nom sous lequel vous avez passé cette commande. Elle vous sera remise à l’entrée de la soirée en donnant votre nom et elle contiendra l’ensemble de votre commande : tickets d’entrée et tickets boissons. Vous pourrez acheter d’autres tickets boissons sur place si vous le souhaitez (mais alors au tarif normal), vous pouvez aussi commander uniquement des tickets boissons par internet si vous êtes, par exemple, invité par quelqu’un.

Vous trouverez de nombreuses informations supplémentaires sur le très beau site de la soirée ainsi que des galeries photos :
www.nuitelastique.com

 © Photos illustrant cet article : Rik-Art et Alain Sun.

Les principes et les plaisirs du cockring

Le cockring, de l’anglais « anneau de queue », est un jouet sexuel pour les hommes. Cet anneau pénien permet à tous les hommes d’améliorer leur virilité, leur plaisir, mais aussi le plaisir de leur partenaire !

[dropcap]A quoi sert-il ?[/dropcap]

ligne-noire-650px

Le cockring à 4 fonctions principales :

[dropcap]1- Il joue un rôle esthétique et érotique[/dropcap]Le cockring permettant aux bourses et au pénis d’être légèrement plus en avant, l’homme remplira plus aisément son sous-vêtement et donc mettra plus en valeur son entrejambe dans son pantalon. En outre, une fois nu, il déclenchera chez son/sa partenaire un stimulus visuel non négligeable.

[dropcap]2- Il permet de grossir le pénis[/dropcap]Comme le cockring « bloc » la circulation sanguine dans le pénis, celui-ci est mieux irrigué et donc plus gros. Les veines sont plus visibles et le gland devient plus proéminent.

[dropcap]3- Il lutte contre les pannes sexuelles[/dropcap]En effet, comme l’anneau bloc le reflux sanguin, la verge à moins de risque de se ramollir. L’érection est donc plus facile à avoir, mais surtout à garder.

[dropcap]4- Il augmente les plaisirs de tous et l’orgasme[/dropcap]Le gland étant mieux irrigué, cette zone extrêmement sensible et érogène permet de percevoir plus facilement du plaisir. En outre, la base de la verge étant légèrement compressée l’éjaculation sera plus lente à venir, ce qui peut permettre à une femme d’atteindre plusieurs orgasmes. Cependant, l’éjaculation peut-être plus forte en sortie, mais aussi en ressentie, ce qui peut accroitre l’orgasme masculin !

Comment choisir son cockring ?

Il existe différentes matières et différentes formes de cockrings.

Le set de trois anneaux. Facile à utiliser, il est donc recommandé pour s’habituer à son utilisation. Le plus important à déterminer est la taille de l’anneau. Comme tous les hommes n’ont pas le même pénis, ni les même bourses, un cockring pourra être trop grand ou trop petit. S’il est trop grand, le cockring perdra en efficacité et ne servira donc à rien. Mais s’il est trop petit, il risque de faire mal et même d’augmenter les risques de priapisme, d’hématomes à causes de veines qui éclatent et de bloquer l’éjaculation. C’est pour cette raison que les anneaux sont vendus généralement à prix très peu élevé, ils sont généralement en en sorte ce caoutchouc permettant de l’enfiler puis de permettre un serrage optimal.

L’anneau à bouton pression. Ici le cockring est vendu seul avec des plusieurs boutons pressions qui permettent de l’ajuster à votre taille. Il est généralement en cuir. Il permet de choisi le bon dosage de pression et s’adapte à tous les pénis.

Le cockring vibrant. L’anneau se positionne à la base du pénis en érection avec la tête vibrante sur le dessus pour exercer une pression directe sur le clitoris lors du rapport sexuel. Les vibrations s’activent et s’arrêtent en poussant le petit bouton situé sur le côté de la pile. La durée des vibrations est d’au moins 20 minutes. L’anneau est à usage unique et peut être utilisé avec ou sans préservatif.

Conseils

Un cockring à la bonne dimension doit nager légèrement quand le sexe est au repos et créer une pression plus ou moins forte en érection (suivant le confort de chacun).L’anneau à bouton pression est souvent un très bon cockring de départ. Car avant de s’habituer à ce genre de sextoy et à ses effets, beaucoup d’hommes, à la première utilisation, peuvent-être surpris voir effrayés par la grosseur de leur sexe. Prêt à se jeter sur une paire de ciseau pour couper l’anneau pénien de peur qu’ils restent coincés. Avec cet anneau à pression, même durant l’érection, vous pourrez changer la taille, alors qu’avec tous les autres cockrings, il faudra attendre la phase de repos pour pouvoir le retirer et le changer !Avec le temps, vous connaitrez le diamètre idéal et pourrez ainsi investir dans un cockring de meilleure qualité. Qu’il soit en caoutchouc, en latex, en cuir ou en acier, tous les cockrings ont le même résultat. Seul l’aspect esthétique diffère. En outre, de nombreux hommes finissent par en avoir plusieurs, leur permettant ainsi de le changer selon leur envie.

Comment s’installe un anneau pénien ?

Le cockring se met toujours quand le pénis est au repos ! Pour le cockring simple, il suffit de passer l’anneau dans la verge, puis de faire passer les testicules, une par une, dans l’anneau. Pour le cockring à bouton pression, il suffit de l’ouvrir, de le faire passer derrière les testicules et de le fermer à la base de la verge.

Derniers conseils

Un cockring n’est pas simplement réservé à vos ébats amoureux, vous pouvez très bien le porter 24h/24. Si c’est le cas, prenez en compte ces derniers conseils :

  1. Un cockring qui est utilisé quotidiennement, doit être dans une matière qui ne craint pas l’usure !
  2. Pensez à le nettoyer régulièrement (suivant la matière de l’anneau) !
  3. Il est préférable de le porter sur une zone pubienne rasée ou entretenue, sinon gare aux poils qui se coincent et qui font mal !
  4. Certes, il va grandement améliorer l’apparence de votre entrejambe dans votre pantalon, mais n’oubliez pas que sa fonction première est de faciliter et de garder l’érection ! Si vous êtes en pleine réunion, dans les transports en commun… il faudra composer avec !
  5. Ceux qui le gardent en journée ont parfois tendance à le retirer durant la nuit. En effet, les érections nocturnes peuvent devenir gênante et vous réveiller à répétition !

Vous trouverez ici un choix intéressant de cokrings : www.extraime.com/categorie-produit/cockring/

banniere-nuitelastique-simple

banniere-nuitgirlpower-simple

Affichez votre statut sur votre collier

[dropcap]COLLIERS SM MADE IN FRANCE[/dropcap]L’idée nous vient d’une petite entreprise artisanale spécialisée dans la sellerie française : créer une collection de colliers sobres, clairs, à l’esthétique simple, avec une typo bien choisie et surtout du matériau de qualité qui affichent chacun clairement votre statut de « Maître« , « Maîtresse« , « Soumis« , « Esclave » voire avec des textes plus forts comme « Suis un chien« , « Putain« , « Suis une chienne« …
Seul le texte change, la qualité du produit étant toujours impeccable pour un prix plus qu’abordable : 16 € le collier.

Pourvu de quatre boutons pressions il s’adapte à tous les tours de cou et est facile d’entretien pour une hygiène irréprochable.

Que ce soit pour vos soirées SM privées, vos soirées à deux, vos sorties en club SM, à la Nuit Élastique ou à la grande soirée fétichiste qui se prépare pour décembre 2014, la Nuit Extraime, c’est le type même d’accessoire qui vous fera fantasmer, excitera votre partenaire ou facilitera les contacts dans les soirées.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix, voire à en commander deux ou trois selon l’ambiance et vos désirs du moment.

Vous trouverez ces colliers (et bien d’autres) ici : www.extraime.com/categorie-produit/colliers/

banniere-nuitelastique-simple

banniere-nuitgirlpower-simple

Un deuxième tome de Poupée plus beau et plus hard

poupee-tome-2-pitek-1

La Maîtresse est nue sous sa combinaison moulante et quasi transparente, elle a réussi à fuir et Poupée, très court vêtue et sans culotte, a du mal à la suivre. Pas de chance, elles vont se font rattraper par trois voyous dans les bois qui vont les obliger à leur obéir. L’histoire pleines de détails nous balade dans les pires élucubrations sexuelles basées sur l’obéissance sexuelle.

poupee-tome-2-pitek-2

Mais Poupée a de la ressource et arrive à retourner finalement la situation. Pitek nous livre ici une excellente BD porno en couleurs, les dessins sont toujours aussi bons et crus que dans le premier tome mais les situations y sont plus poussées que dans le premier de la saga. Nous ne sommes plus dans la BD érotique, mais bien dans le hard pur et dur de qualité. Les images ne nous cachent rien, loin de là, des anatomies intimes de chacun et chacune.

poupee-tome-2-pitek-3

Après le succès du premier tome de Poupée, Pitek franchit aujourd’hui une nouvelle marche dans les extrêmes de la soumission avec de l’homosexualité forcée, de la transsexualité délirante, des sévices et du fétichisme, une suite encore la plus excitante, plus violente et plus perverse.

poupee-tome-2-pitek-4

Le tome de 2 « Poupée » de Pitek est disponible ici :
http://www.sentimentmoderne.com/librairie/produit/poupee-tome-2/

banniere-nuitelastique-simple

 

Carnet sexuel d’une femme de chambre

Léna est une jeune et jolie étudiante qui n’a pas froid aux fesses. Quoi de plus naturel, aujourd’hui, que de faire une fellation à son professeur de thèse qui le demande gentiment ? Et de se taper un maximum de mecs au mariage de sa meilleure amie ? Et, pour couronner le tout, tomber amoureuse d’un homme marié qui n’ose pas franchir le pas… Léna fait des ménages pour payer ses études et consigne par écrit le récit détaillé de ses aventures. Sa sensualité fait des ravages dans les familles bourgeoises pour lesquelles elle travaille : Virginie, l’épouse délaissée, se console sous ses caresses, tandis qu’un couple d’intellos l’initie aux plaisirs de la domination. Léna décoince un ado boutonneux et aide Louison à surmonter son divorce. Que ne ferait-elle pas pour rendre service avec son corps, totalement décomplexée, toujours à l’affût, absolument libre ? Un récit vif et insolent, comme la jeunesse.

En voici un extrait
Dimanche 9 octobre
J’ai un peu le trac.
Demain je commence un nouveau travail.
C’est un peu particulier, et j’ai plusieurs raisons d’être anxieuse. D’abord, je n’ai jamais travaillé de façon continue. Jusque-là j’ai toujours réussi à me débrouiller autrement. De jobs d’étudiants en petits boulots sans lendemain, je suis toujours parvenue à joindre les deux bouts, mais il vient un âge où la vie de bohème laisse un arrière-goût désagréable dans la bouche.
Il en est ainsi pour moi, en tout cas.
Ensuite mes besoins ont certainement évolué sans que je m’en rende vraiment compte, et je me demande même si mes modestes revenus à venir seront longtemps suffisants. Cela semble une éternelle fuite en avant !
Si la collocation sauvage d’une chambre d’étudiant m’a satisfaite un temps, j’ai ressenti au bout d’un an et demi le besoin d’un peu d’intimité. Mais la chambre minuscule que j’ai trouvée ensuite au bout d’une ligne de RER, aux confins de routes sans avenir et déprimantes, m’est assez vite apparue insuffisante pour entasser ma garde-robe, mes chaussures, mon maquillage, mes lotions, mes parfums, mes crèmes et mes livres, enfin, l’indispensable dans la vie. L’an dernier, un peu avant les vacances d’été, j’ai découvert mon Eldorado : une grande chambre avec un recoin toilette et un réchaud à gaz. La douche est une cabine en plastique posée dans un coin, mais c’est neuf, et surtout, c’est à deux minutes à pied de la station de métro de Maisons-Alfort, un peu plus loin que Charenton-le-Pont et Charenton-Écoles.
Ma dernière raison d’être inquiète est que je devrai aller chez des gens pour travailler. Entrer chez eux, me faire discrète s’ils sont là, déranger le moins possible, mais faire malgré tout ce pourquoi ils me payeront, le ménage de leur appartement.
Ho, ce n’est pas une vocation ! Mais j’ai calculé que quinze heures par semaine, en plus des allocations, devraient être suffisantes pour subvenir à mes besoins de base : me loger, manger, acheter de nouveaux vêtements et mes produits de maquillage. Il restera alors une seule dépense annuelle à satisfaire : les droits d’inscription à l’Université.
J’aviserai le moment venu.

« Carnet sexuel d’une femme de chambre » de Éric Mouzat est publié aux éditions La Musardine au format de poche, il compte 218 pages.
Il est disponible ici en cliquant ici.

carnet-sexuel-d-une-femme-de-chambre

banniere-nuitelastique-simple

Cet été, vivez au cœur de Paris une croisière fétichiste de rêve

Participez à la plus belle des soirées fétichistes parisiennes, une nuit désormais haut de gamme réservée uniquement à 240 personnes et pas une de plus. Une fois par an l’équipe de l’association Modernité Relative met les  petits plats dans les grands en organisant une version chic et élégante de sa soirée mensuelle, la célèbre Nuit Élastique fondée en 1998. La particularité et le côté unique de la Croisière Élastique figure dans son nom : être la plus étonnante des nuits vinyle, latex et cuir en débutant par une véritable croisière de 90 minutes sur la Seine au travers des plus beaux monuments de la capitale.

Lors de votre embarquement vous serez dirigés avec délicatesse vers un magnifique buffet raffiné et digne des meilleurs traiteurs, composé de verrines, brochettes de fruits frais, pâtisseries, poissons et viandes froides, farandoles de légumes du verger, canapés, mini-salades individuelles, tartes salées et sucrées, desserts… À 21 heures le bateau démarre pour 1h30 de croisière durant lesquelles une série de shows et de performances fétichistes comme BDSM vous seront proposées sur les deux niveaux du navire.

Dès le retour du bateau à quai (vers 23 heures), le niveau supérieur (niveau 2) sera livré aux meilleurs DJ’s de la scène techno fétichiste française (des DJ’s différents de ceux ayant mixé dans d’autres grandes soirées fétichistes françaises afin de proposer un son unique et exclusif) tandis que le niveau inférieur (niveau 1) accueillera les amateurs de BDSM, de shibari, de bondage, de fétichisme des pieds, des chaussures, des bas et des cuissardes, les amateurs de trampling, de face-sitting, de martinet, de cravache et de paddle.

Bref, la Croisière Élastique est la soirée la plus éblouissante de la scène fétichiste et BDSM. Elle débute dans une ambiance romantique pour finir à l’aube complètement débridée. Un rendez-vous que ne ratent sous aucun prétexte les plus grandes personnalités (actrices, écrivains, shibaristes, dominatrices, journalistes, photographes, fetish modèles, artistes…)du milieu fétichiste et BDSM international.

Le fait de limiter le nombre de participants à 240 sur ce bateau dont la capacité réelle est de 400 personnes nous permet de vous offrir uneinstallation originale et différente, une déco extrêmement soignée, un confort  optimal, unpersonnel aux petits soins avec vous, des zones artistiques et érotiques aisément accessibles avec du matériel et des accessoires exclusifs, des services rapides, sans stress et personnalisés, plus d’espace pour profiter dubuffet traiteur en dehors de toute bousculade et de toute précipitation (tables basses et sièges confortables et design), un côté résolument haut de gamme qui sera perceptible dès l’accueil sur le bateau assuré par ma nouvelle équipe qui mettra en permanence ses talentsson efficacité et son sourire à votre service afin de vous faire passer la plus belle nuit fétichiste de l’année à Paris.

Réservez dès à présent votre billet pour la Croisière Élastique version 2014 afin de faire partie des 240 privilégiés qui auront la chance de vivre cette nuit unique en tous points exceptionnelle.

Programme, réservations, photos, etc  sur [button color= »red » link= »http://www.croisiere-elastique.fr/ »]www.croisiere-elastique.fr[/button]

flyer-croisiere-elastique-138-650px

Envie de papoter BDSM, de rencontrer du monde ?

Envie de papoter BDSM, de rencontrer du monde ? Prendre un verre ? Le Munch Apé’Rencontre de PariS-M réunit tout cela dans une ambiance joyeuse et détendue chaque premier vendredi du mois. Tout le monde est bienvenu spontanément.

Comment ça se passe ?
En un mot : bien. En plusieurs mots : les organisateurs accueillent les arrivants, on s’installe autour des tables ou debout, ceux qui le souhaitent commandent à boire, à manger et les conversations se nouent. Nous sommes des gens comme les autres, et le Munch Apé’Rencontre de PariS-M se tient dans un lieu ouvert au public. Si quelque chose vous met mal à l’aise, dites-le. Vous pouvez bien sûr venir en parler à l’un des organisateurs. Ils sont là pour que tous se passe bien, pour tous les participants – habitués, nouveaux-venus, amis ou inconnus. Tout doit être fait pour que vous puissiez, en toute sérénité, oser franchir le pas, surmonter votre timidité, vos interrogations.

Une formule plat unique + boisson à 10€ est mise en place spécialement pour le Munch. Pour en profiter, il est essentiel de réserver en remplissant simplement le petit formulaire sur le site de l’association :  [button color= »blue » link= »http://www.paris-m.org/vendredi-7-fevrier-2014-munch-aperencontre-n23.html »]Cliquez ici pour réserver[/button]

L’association accueille les nouveaux avec plaisir. N’hésitez pas à signaler à l’accueil que c’est votre “première fois”. Vous aurez quelques explications et une écoute attentive à vos questions.
Pas de dress code : une tenue de ville correcte est tout à fait adaptée. Vous verrez beaucoup de tenues noires, certes, parce que les réflexes se prennent vite… Une tenue explicitement fetish ou BDSM n’est pas forcément une bonne idée : le Munch Apé’Rencontre de PariS-M se tient dans un bar-restaurant ouvert à tous, et le but n’est pas de mettre le personnel et les autres clients mal à l’aise. Il n’est pas rare, cela dit, de remarquer de superbes talons aiguilles, un serre-taille en satin… Vous remarquerez peut-être que certains portent au cou un collier de cuir ou de métal : c’est généralement le signe qu’il s’agit d’une personne soumise et actuellement dans une relation -Dominant(e)-soumis(e). Naturellement, l’absence de collier ne permet pas de tirer de conclusion…

Date : vendredi 7 février 2014.
Horaire : à partir de 19h30 (fermeture du bar : 2 heures, mais arrivez bien avant).
Adresse : Le Banco Bar – 1 rue des Trois Bornes – 75011 Paris.

 

 

La Nuit Élastique fait exploser le thermomètre

Septembre 2012 : La Nuit Élastique après plus d’un an de grandes difficultés financières (même si l’ambiance était toujours au rendez-vous) est tenue à bouts de bras par son créateur, Francis Dedobbeleer, qui y perd le peu de revenus qui étaient les siens à cette époque (attaché de presse dans un magasin réservé aux adultes) sort enfin la tête de l’eau. Très gros succès pour cette Nuit Élastique de la rentrée en 2012 qui donne le courage à son organisateur de poursuivre l’aventure. Dès début 2013 il reprendra l’organisation de sa soirée bien en mains en n’écoutant plus que ses propres intuitions et n’écoutera plus aucun des « bons conseils » que les uns et les autres qui donnaient jusque là. Il prendra aussi des décisions radicales en se séparant de la l’immense majorité de son équipe (hormis les DJ’s toujours fidèles au poste), en modifiant les tarifs, en mettant en mettant les tickets en prévente sur internet, en cessant de passer plusieurs styles de musiques sur le dancefloor pour tout axer sur un choix musical 100% électronique (electro et techno), en changeant de boutiques partenaires et en misant tout sur une communication via le web.

ambiance-nuit-elastique-sep-2013-7
Septembre 2013 : Après une année entière d’améliorations en tous genres : une nouvelle équipe vraiment mixte, des projections d’images, une ambiance plus tamisée dans la salle, des jeux de lumières plus psychés sur la piste de danse et une communication toujours plus intensive et précise sur le web, la Nuit Élastique de la rentrée 2013 connaît un succès incroyable : beaucoup de monde, une salle où les jeux fétichistes, érotiques et BDSM furent permanents et intensifs, une piste de danse pleine du début à la fin de la soirée servie par des sets véritablement hypnotiques signés DJ Saint Charles (un ami proche de l’organisateur qui remplaçait les trois DJ’s résidents qui étaient judicieusement en vacances en même temps) et DJ Francis Loup (qui n’est autre que l’organisateur lui-même).

ambiance-nuit-elastique-sep-2013-3

Personnellement, je voudrais saluer les deux DJ’s et le nouveau VJ (pour vidéo jockey, c’est donc lui qui gère les projections d’images toute la nuit) qui ont osé, contrairement à ce que tout le monde leur conseillait durant l’installation de la salle, plonger celle-ci dans une pénombre ultra-érotique et la piste de danse dans un flot de lumières et de nappes de fumée venant toutes du sol qui a rendu l’espace absolument hypnotique. Ils sont pour beaucoup dans l’exceptionnelle magie qui s’est dégagée de cette soirée début septembre.

ambiance-nuit-elastique-sep-2013-9

Rendez-vous samedi 19 octobre pour une Nuit Élastique qui, selon certaines sources proches du dossier, s’annonce énorme. Il paraîtrait que jamais les préventes de tickets n’ont été aussi nombreuses, nous serons fixés dans quelques jours. En tout cas, moi, j’y serai !

[button color= »red » link= »http://www.nuitelastique.com/ »]www.nuitelastique.com[/button]

© Photos : Alain Sun (retouches : Francis Loup)

On découvre ici ce que veut réellement dire être une soumise

Voilà un romantica qui tient toutes ses promesses : un homme riche beau et terriblement sexy, une jeune fille en fleur qui ne demande qu’à apprendre.
Entre sexe et soumission, la jolie Francesca va apprendre le jeu dangereux d’une liaison intime avec un homme aussi égocentrique que mystérieux et canon. Beth Kery nous montre un aperçu étourdissant du monde du BDSM et on découvre ici ce que veut réellement dire être une soumise. Ian Noble ne fait pas semblant. Nous avons beaucoup aimé.

« Laisse-moi te posséder » de Beth Kery est paru chez J’ai Lu en 2013.

Ce livre (comme de nombreux autres) est disponible ci-dessous (5% de réduction sur tous les livres & BD adultes toute l’année + livraison gratuite en France & Belgique)

[button color= »eg. black » link= »http://www.sentimentmoderne.com/librairie/?product=laisse-moi-te-posseder »]Librairie Sentiment Moderne[/button]

banniere-nuitelastique-simple

banniere-nuitgirlpower-simple

Un nouveau classique de l’érotisme SM ?

Ce livre n’est pas du tout ce à quoi l’on s’attend, les allusions à « Histoire d’O » et autres ouvrages de ce type y sont nombreuses et justifiées et il n’est pas à mettre entre toutes les mains ! Il démarre très fort puisque dès la première page nous avons droit à une scène de soumission assez explicite, et pourtant, nous avons plus affaire à une approche intellectualisée et descriptive des rapports dominants-soumis, ainsi que des pratiques (extrêmes aussi!) diverses avec évocation du matériel utilisé, qu’à des scènes de sexe débridées. Le style de l’auteur est élégant et raffiné, même si certains termes restent crus, il n’y a ici aucune sensualité dans les actes et pourtant la narration nous implique, nous alpague dans ce récit de manière à ce que nous ayons envie de l’écouter, de suivre ses pérégrinations dans le monde du BDSM. Aucune comparaison ne peut être faite avec FSOG et autres romans dans cette veine!

Carrie, jeune étudiante intelligente se découvre de sombres désirs sexuels qu’elle ne parvient pas à analyser, mais est prête à s’en remettre à Jonathan, architecte riche qu’elle a rencontré lors d’une étrange soirée au cours de laquelle ce dernier lui a annoncé sans préambule qu’il la voulait pour esclave. Elle va nous décrire son parcours initiatique durant lequel elle eut souvent l’impression d’être l’objet de son maitre, eut souvent le désir de se rebeller mais tel un drogué accroc revenait toujours subir coups, avilissements et humiliations(des baisers pareils à des gifles est une phrase qui reste en mémoire)… Mais c’était au départ, pour qu’elle comprenne, se modèle, progresse, devienne ce qu’il veut qu’elle soit tout en conservant son intelligence. Et malgré ces faits, rien de glauque ni de répugnant, c’est osé et audacieux et si bien décrit.

C’est un erotica, il ne faut pas s’attendre à de belles scènes érotiques qui stimulent notre libido. La relation que se tisse entre Carrie et Jonathan n’a aucune dimension sentimentale, il la qualifie de « pornotopie », c’est l’apprentissage d’une sexualité que le Maitre a décelé chez sa soumise et qu’ils explorent, exploitent, ensemble. Il la façonne selon ses désirs à lui, et la laisse vivre sa vie lorsqu’elle quitte son bureau. On ne sait pas ce que ressent Jonathan ni à quel point il s’implique, puis un jour il décide de la vendre aux enchères, pratique courante dans ce milieu, la soumise devenant la propriété certifiée par contrat de son nouveau maitre. Elle accepte de poursuivre son aventure sexuelle jusqu’au bout, mais va devoir poursuivre sa formation dans un ranch ou les esclaves sont les bêtes à mater!

Ce livre est intrigant, désopilant, dérangeant mais tellement accrocheur, il pousse à la réflexion en plus d’être superbement écrit. Il est sans cesse sur le fil du rasoir sans jamais tomber dans la vulgarité ni l’horreur. On sent les manifestations de rébellion de Carrie mais on ne comprend jamais trop pourquoi elle poursuit, qu’est-ce qu’elle cherche? Où veut-elle en venir ? On en a des idées mais jamais de certitudes. Elle est intelligente mais s’avilit toujours plus, alors que souvent elle veut prendre ses jambes à son cou. Comme mentionné au départ, ne vous attendez pas à de l’érotisme émoustillant, là n’est pas le but de cette histoire. C’est un pari osé qui nous poursuit une fois la dernière ligne lue! Une suite est prévue sous le titre de « jeux dangereux », difficile de dire si ce livre nous tentera lorsqu’on n’adhère pas à ce genre de pratiques sexuelles, mais parfois la curiosité peut prendre le dessus, comme ce fut le cas pour celui-ci.

L’auteure
Molly Weatherfield : Née à Brooklyn, elle est aussi critique littéraire et auteur de romans historiques. Dangereux plaisirs a été réimprimé seize fois depuis sa parution et s’est vendu aux Etats-Unis à plus de 250 000 exemplaires.

Prix : 17,05 €
Le livre « Dangereux plaisirs » de Molly Weatherfield est disponible dans sa version française ici (livraison gratuite) :

www.sentimentmoderne.com/librairie/?product=dangereux-plaisirs

banniere-nuitelastique-simple

banniere-nuitgirlpower-simple

Spring Airlines va habiller ses hôtesses en soubrette

[dropcap]Spring Airlines[/dropcap]la compagnie aérienne low cost chinoise, prévoit d’habiller ses hôtesses de l’air en femmes de chambre et les stewards en maîtres d’hôtel. Les réactions, positives et négatives, sur le site de micro-blogging chinois Weibo, n’ont pas tardé à fuser.

Cette semaine, certains passagers décollant de l’aéroport international Hongqiao de Shanghai avec la compagnie low cost Spring Airlines ont la surprise de constater que le personnel de cabine possède de drôles d’uniformes composés d’une mini-robe blanche et noire avec tablier, coiffe, petits souliers et bas nylon, soit le parfait déguisement de la femme de chambre. Le « déguisement » fait penser au « maid café » (de maid, domestique en anglais) très populaire au Japon, où les serveuses sont également habillées en soubrette, ou au cosplay (mot valise composé des mots anglais « costume » et « playing ») également issue d’une…

Lire la suite ici : www.sentimentmoderne.com/site/spring-airlines-va-habiller-ses-hotesses-en-soubrette/